Documents diplomatiques

Les éditions de texte (correspondances, instructions, accords, commentés ou non, français et étrangers) sont regroupées dans cet ensemble documentaire. Ces publications imprimées, parfois officielles, mettent en valeur le travail des chancelleries et des diplomates. Elles illustrent la conduite de la politique étrangère des États.

Cette rubrique permet notamment de consulter la collection dite des Livres jaunes (1799-1947). Par analogie avec le Blue Book britannique, l’appellation Livre jaune désigne la publication, sous couverture jaune, de documents visant à rendre compte de la politique extérieure de la France, dans une démarche d’information contrôlée destinée plus particulièrement aux parlementaires et leaders d’opinion français et aux cabinets étrangers. La pratique consistant à éditer des documents diplomatiques à l’appui de la politique poursuivie, inaugurée par la Révolution française, n’est devenue régulière que sous le Second Empire. Les fascicules conçus alors pour accompagner, voire justifier, un rapport sommaire sur des événements de politique extérieure de l’année écoulée ne prirent l’apparence de Livre jaune qu’en 1861. Dans une démarche similaire, après le Livre bleu de la Grande-Bretagne, parurent de façon plus épisodique le Livre orange russe, le Livre vert italien, les Livres noir ou blanc allemands, le Livre rouge autrichien, etc. Outre de nombreux textes de traités entre la France et ses voisins, cette collection est particulièrement riche pour l’étude de la politique de Napoléon III (en particulier les exposés réguliers sur la situation de l’Empire présentés au Sénat), la création de l’Empire colonial français (affaires du Tonkin, de Madagascar ou les frontières entre les empires coloniaux) et des multiples crises balkaniques qui vont attiser les tensions entre les grandes puissances et les plonger dans le premier conflit mondial.

Consulter l'ensemble des documents de la collection « Documents diplomatiques »

négociations pour la paix entre l'Espagne et les États-Unis, 1898 / Ministère des Affaires étrangères