Protectorats et mandat français

Les Archives diplomatiques conservant des collections considérables sur l’administration française des pays sous protectorat et mandat, un ensemble documentaire leur est consacré.

Seuls les pays de protectorat ayant acquis ultérieurement leur indépendance sont représentés (excluant donc ceux devenus, à l’issue du protectorat, un territoire français d’outre-mer comme Tahiti, ou une colonie française comme Madagascar) :

  • Cambodge, 1863-1953
  • Annam, 1883-1948
  • Tonkin, 1883-1948
  • Laos, 1893-1954
  • Tunisie, 1881-1956
  • Maroc, 1912-1956

Le protectorat colonial se distingue de la colonie dans la mesure où un territoire colonisé est placé sous l’administration directe de la métropole dont il fait partie intégrante, tandis que le territoire sous protectorat conserve théoriquement une relative autonomie. Si la structure gouvernementale et administrative locale est maintenue, l’État protecteur assure la représentation diplomatique et la protection des ressortissants.

La France exerce également un mandat sur la Syrie et le Liban de 1920 à 1946. Sous le contrôle de la Société des Nations, elle doit guider et conseiller l’administration de ce territoire.

Consulter l'ensemble des documents de la collection « Protectorats et mandat français »

Protectorat français au Maroc. Annuaire économique et financier, 1918-1919 / Gouvernement chérifien